MÉMO-Qc dépose un mémoire sur la mobilité durable

MÉMO-Qc a déposé un mémoire suite aux consultations publiques du ministère des Transports du Québec sur la mobilité durable. En effet, le gouvernement s’est engagé à doter le Québec d’une politique québécoise de mobilité durable, laquelle prendra le relais de la Politique québécoise du transport collectif.

Vous pouvez lire le mémoire ici.

Plusieurs sujets ont été abordés dans le mémoire, notamment l’importance de l’intégration de l’accessibilité universelle dès le début de la nouvelle politique.

Voici nos demandes en 14 points, ce qui donne une idée d’ensemble de ce document de 24 pages.

  1. Nous demandons que la Politique québécoise de mobilité durable endosse le concept de l’accessibilité universelle.
  2. Nous demandons que l’accessibilité universelle en matière de mobilité durable soit financée à hauteur des besoins grandissants de la population québécoise.
  3. Nous demandons : une harmonisation des normes d’implantation applicable à l’échelle provinciale, ce qui permettrait d’avoir un cadre de référence légal à appliquer tant aux nouveaux projets qu’aux espaces existants; un recensement des espaces de stationnements réservés existants à travers la province, ce qui permettra de dresser un portrait de la situation actuelle; les données doivent être rendues publiques; que le nombre minimum d’espaces de stationnements réservés au prorata des places disponibles dans un stationnement soit défini selon les normes établies à la page 6 du mémoire.
  4. Nous demandons que le MTQ : oblige les AOT délinquantes à déposer un plan de développement dans les mois à venir; assure un suivi annuel de l’avancement des plans de développement approuvés; instaure des normes minimales provinciales à inclure dans tout plan de développement en collaboration avec le milieu communautaire; instaure des mécanismes de contrôle ne pénalisant pas les usagers pour assurer que les plans sont exécutés avec diligence.
  5. Nous demandons que le MTQ exige pour tout projet recevant des fonds à travers ses programmes de financement l’intégration, et ce, dès la conception des plans et devis, de l’ensemble des éléments nécessaires à la pleine accessibilité des lieux et des services du projet.
  6. Nous demandons qu’un programme dédié à l’accessibilité universelle soit créé avec de nouveaux budgets récurrents.
  7. Nous demandons que le milieu communautaire soit activement impliqué et consulté dans toutes les décisions importantes liées au transport adapté et aux réseaux réguliers.
  8. Nous demandons qu’un représentant choisi par le milieu communautaire siège au conseil administratif de tout fournisseur de transport.
  9. Nous demandons que : la contribution du Ministère se base sur un pourcentage du coût réel par déplacement des AOT; le programme d’aide au transport adapté soit bonifié en tenant compte de la hausse d’achalandage; le programme d’aide au transport adapté soit assorti d’une enveloppe protégée.
  10. Nous demandons que : le droit à l’accompagnement soit reconnu par tous les transporteurs et que ce droit s’applique uniformément au Québec; les personnes pour qui une obligation d’accompagnement est déterminée soient accommodées dans cette obligation.
  11. Nous demandons que le gouvernement du Québec remette sur pied le programme d’adaptation des taxis.
  12. Nous demandons que le gouvernement du Québec investisse dans la recherche et le développement d’un taxi universellement accessible dès sa conception afin que le parc de taxis privés soit largement accessible aux PALF.
  13. Nous demandons que le PAV et les fonds qui y sont rattachés soient officiellement reconduits et soient assortis d’une enveloppe protégée.
  14. Nous demandons au MTQ de procéder à la modification des directives du PAV dans le but de pouvoir évaluer les demandes des citoyens en fonction de leurs besoins et non de leur lieu de résidence afin que les personnes en CHLSD ne soient plus exclues automatiquement.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.