Fondation

 

Fondation Moelle épinière et motricité Québec


C’est à la suite d’un grave accident de voiture, qui le rendit tétraplégique, que M. André Sénécal a décidé de créer une fondation à son nom, en 1994, qui est ensuite devenue la Fondation pour la recherche sur la moelle épinière, en 2002. Homme d’affaires prospère et actif, pratiquant couramment le golf et le tennis, il se retrouvait tout à coup confronté à une nouvelle et dure réalité, celle d’être cloué à un fauteuil roulant. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, il a réalisé que des milliers d’autres personnes étaient dans la même situation que lui au Québec et il a choisi de canaliser ses énergies pour leur venir en aide, en mettant sur pied un organisme à but non lucratif consacré au financement de la recherche sur la moelle épinière.

Au cours des années 90, la Fondation finance des recherches sur la compréhension et la prévention des blessures médullaires, sur l’établissement d’un profil des personnes vivant avec une lésion de la moelle épinière au Québec ainsi que sur la réadaptation des blessés médullaires grâce à un entraînement locomoteur sur tapis roulant. Christopher Reeve, le célèbre acteur qui a incarné Superman au grand écran avant d’être victime d’une grave lésion de la moelle épinière qui l’a rendu tétraplégique, avait été un des premiers à expérimenter cette forme de réadaptation.

En 2002, sous le nom de Fondation pour la recherche sur la moelle épinière, elle lance sa première campagne de financement d’envergure. Durant les années qui suivent, elle permet notamment la réalisation d’un projet de recherche sur l’effet synergique de certains médicaments sur la récupération locomotrice, finance l’adaptation de deux postes de travail pour les paraplégiques et les tétraplégiques (un à l’UQAM, l’autre à l’UQTR), contribue à la traduction de documents pratiques pour les blessés médullaires et appuie la création de deux unités de recherche clinique sur les blessés de la moelle épinière, soit l’une pour les adultes au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et l’autre pour les enfants à l’Hôpital Shriners pour enfants qui est associé au CUSM.

En 2010, la FReMÉ unit ses forces avec l’Association des paraplégiques du Québec et devient la Fondation Moelle épinière et motricité Québec. Outre le travail accompli dans les champs du soutien à la recherche scientifique et de la sensibilisation, l’organisme intervient désormais dans les champs de l’intégration sociale et professionnelle ainsi que de la promotion des droits des personnes blessées médullaires.

En amassant des fonds, la Fondation vise à financer des projets portant sur la guérison des blessures médullaires, l’amélioration de la qualité de vie des blessés médullaires et la prévention des blessures à la moelle épinière. Pour réaliser cette mission, elle privilégie les valeurs fondamentales suivantes : l’accessibilité, la transparence, le respect de la personne, la multidisciplinarité, le partenariat, l’innovation, l’esprit d’équipe, le dépassement de soi et l’engagement.

Depuis sa création, la Fondation MEMO-Qc a accordé plusieurs centaines de milliers de dollars en subventions pour soutenir des projets visant à améliorer la vie des blessés médullaires. Nous avons espoir qu’un jour les chercheurs découvriront la cure qui concrétisera le rêve auquel les blessés médullaires aspirent: retrouver leur mobilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.