Une lettre d’opinion sur les interruptions de service des autobus de la STM pour les personnes utilisant un fauteuil roulant

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE
Nous vous invitons à lire une lettre parue dans La Presse et signée Marie-Ève Veilleux, traductrice scientifique, étudiante en bioéthique et militante au sein du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ).  En voici un extrait:

À la mi-février, trois jours après une chute de neige ordinaire pour un hiver montréalais (10 à 15 cm), le service d’autobus de la Société de transport de Montréal (STM) était toujours interdit aux personnes utilisant un fauteuil roulant.

En chemin vers le travail, j’ai pu constater que les arrêts sur les principales artères que je croisais (Sherbrooke, Saint-Laurent, Saint-Urbain, Guy) étaient déneigés. Les trottoirs de ces grandes rues, et même des plus petites, étaient praticables. Alors, pourquoi cette interdiction? Pourquoi tant d’ingérence dans la vie des personnes handicapées?

Lire la suite.

En effet, les interruptions de service du réseau régulier de la STM en raison de la neige sont un frein majeur à l’utilisation de ce dernier par les usagers ayant une limitation.
Nicolas Messier, conseiller en intégration volet défense des droits chez MÉMO-Qc, travaille sur ce dossier à travers le comité autobus accessible de la Table transport. Les travaux fait en concertation avec d’autres acteurs du milieu associatif ont mis en évidence ce problème et des solutions ont été suggérées à la STM qui a conscience que le mode de décision actuel ne répond pas aux besoins des utilisateurs. On nous dit que des discussions sont en cours avec la Ville et ses arrondissements pour trouver un moyen de ne pas annuler le service en bloc alors que seulement certains arrêts ne sont pas déblayés.
Bref, MÉMO-Qc, tout comme l’auteure de la lettre, considère qu’il est évident que la situation ne peut rester comme elle l’est en ce moment et que des changements doivent être apportés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.