Accompagnement individuel

Accompagnement individuel


La vie suite à une lésion à la moelle épinière comporte des défis quotidiens pour lesquels nous ne sommes pas toujours préparés, surtout en ce qui a trait au respect des droits individuels. La complexité de plusieurs des démarches à entreprendre peut décourager, et les informations, notamment en ce qui concerne des programmes gouvernementaux ou d’autres mesures, sont difficiles à obtenir.

Les ressources d’accompagnement individuel mises à la disposition de nos membres permettent d’obtenir un support personnalisé dans de nombreuses situations. Que ce soit dans un processus d’adaptation de domicile ou de véhicule, dans des démarches afin d’obtenir des services de soutien à domicile ou des services de soins de santé ou encore lorsque vient le moment de demander une révision concernant une décision administrative que l’on croit injustifiée, il arrive que l’on ne sache pas comment s’y retrouver pour faire valoir nos droits.

Nos conseillers en défense des droits peuvent vous aider à y voir plus clair. Comme nos membres, ils vivent avec une blessure médullaire et ont dû, à un moment ou à un autre, traverser les mêmes épreuves. C’est cette expérience acquise au fil des années, de même que l’expertise acquise en accompagnant d’autres personnes dans leurs démarches, que les conseillers partagent avec vous afin de vous aider à prendre les bonnes décisions dans votre cheminement individuel. Ils sont là pour vous conseiller sur les options qui s’offrent à vous et pour vous renseigner sur les programmes, les ressources et les recours à votre disposition. Leur mandat principal est de faire valoir vos droits dans les différentes sphères de votre vie reliées à vos limitations.

Pour MEMO-Qc, chaque cas est unique, chaque personne a une histoire qui lui est propre et nous nous faisons un devoir de l’aborder comme tel. Voici quelques exemples d’accompagnement individuel :

  • Une personne dépendant de l’Aide financière de la Sécurité du revenu n’arrive pas à obtenir la pleine couverture de ses produits urologiques et doit donc débourser de sa poche la différence. Nos conseillers accompagnent cette personne dans les démarches de plainte au protecteur du citoyen pour que cette situation soit corrigée.
  • Une personne tétraplégique nécessitant un total de 22 heures de service d’aide à domicile pour ses activités de la vie quotidienne se voit limitée à 15 heures de services par le CLSC pour cause de restrictions budgétaires. Nos conseillers font des représentations auprès des représentants du CLSC, du CSSS et, si nécessaire, auprès de l’Agence régionale pour faire reconnaître les droits de l’usager.
  • Une personne ayant la CSST comme agent payeur est en démarches pour faire adapter sa maison qui nécessite l’installation d’un ascenseur et désire pouvoir avoir accès à son sous-sol, ce que la CSST refuse. Nos conseillers accompagnent la personne dans la rédaction de sa demande en l’aidant à présenter ses besoins justifiant cette adaptation. En cas de refus, ils accompagnent le client dans sa demande de révision au Tribunal administratif du Québec.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander conseil. Bien que nous ne puissions donner d’avis légaux, étant donné que nous n’offrons pas de services juridiques comme le ferait un avocat, nous pourrons vous accompagner tout au long de vos démarches. Comme de nombreux membres de notre organisme peuvent en témoigner, l’appui de MEMO-Qc peut faire une différence dans votre quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.