Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

Lancement de la campagne Pour un Québec accessible,visant l’accessibilité des commerces et services

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, 15 mai 2018 – Une quinzaine d’organismes travaillant à la défense des droits des personnes handicapées au Québec ont lancé aujourd’hui la campagne nationale de sensibilisation Pour un Québec accessible, qui vise à améliorer l’accessibilité des commerces et des services de proximité pour les personnes ayant une limitation motrice.

Étant un facteur premier d’autonomie, d’inclusion et de participation sociale, l’accessibilité architecturale d’un bâtiment et l’équipement adapté qu’on y retrouve sont indispensables aux personnes à mobilité réduite, afin de recevoir des services essentiels tels que les services d’un médecin de famille ou bien d’un dentiste. C’est pourquoi des organismes œuvrant auprès des personnes handicapées se sont rassemblés et ont décidé de travailler conjointement pour mener cette campagne nationale, afin de sensibiliser la population, le personnel et les décideurs aux enjeux de l’accessibilité.

Une vidéo de sensibilisation a également été dévoilée. Celle-ci sera diffusée par les principales chaînes de télévision, ainsi que dans les médias sociaux. Le site web de la campagne, www.pourunquebecaccessible.com, a aussi été dévoilé. Les différentes actions prévues à travers le Québec y seront présentées, ainsi que les coups de cœur et les lacunes en matière d’accessibilité identifiés par la population. Au cours des prochaines semaines, diverses actions seront annoncées, notamment des patrouilles citoyennes menées partout au Québec qui permettront à la population de s’impliquer directement dans la campagne.

Les organismes participants à cette campagne sont : l’Association d’informations en logements et immeubles adaptés (AILIA), le Carrefour familial des personnes handicapées, le Comité d’action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH), la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec (COPHAN), Ex aequo, le Groupement des associations de personnes handicapées de la Rive-Sud de Montréal (GAPHRSM), Kéroul, Libre et Sauvage, Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-QC), Mouvement PHAS, le Regroupement des activistes pour l’inclusion Québec (RAPLIQ), le Regroupement des Associations de Personnes handicapées de l’Outaouais (RAPHO), le Regroupement en faveur de l’accessibilité des établissements commerciaux et d’affaires du Québec (RAECAQ) et Société Logique.

 -30-

SOURCE : Dominic Dagenais, MÉMO-Qc, 514 341-7272, poste 229.

Renseignements : Sarah Limoges, MÉMO-Qc, 514 341-7272, poste 235 slimoges@moelleepiniere.com ; Walter Zelaya, MÉMO-Qc, 514 341-7272, poste 220, wzelaya@moelleepiniere.com ; Simon April, CAPVISH, 418 523-3065, poste 21, info@capvish.org ; Mathieu Francoeur, Mouvement PHAS, 514-638-4777, mobilisationphas@yahoo.ca.
Site web de la campagne www.pourunquebecaccessible.com 

 

Des personnes handicapées exigent au ministre de la Santé des services de santé et des cliniques accessibles et adaptés

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, 23 avril 2018 /CNW Telbec/ – Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc) et Libre et Sauvage ont organisé une activité artistique revendicatrice devant les bureaux de circonscription du ministre Gaétan Barrette afin de dénoncer les difficultés d’accès aux médecins de familles pour les personnes à mobilité réduite et le manque d’accessibilité architecturale des cliniques ainsi demander au ministre des solutions concrètes pour permettre l’accès à ses services.

Un groupe de personnes handicapées ont présenté l’activité revendicatrice Nous sommes des personnes handicapées et nous voulons un meilleur accès aux soins et aux services en santé au bureau de circonscription de Gaétan Barrette. Cette action, qui s’inscrit dans le cadre de la campagne Nous sommes et nous voulons de Mouvement PHAS, visait à démontrer les différentes difficultés que vivent les personnes à mobilité réduite dans l’accès aux services de santé et services sociaux.

Pour Marilyne Turcot, directrice générale de l’organisme Libre et Sauvage, le processus pour se voir attribuer un médecin de famille est pénible : «Lorsqu’une personne en fauteuil roulant s’inscrit à la liste d’attente pour se voir attribuer un médecin de famille, il n’y a aucune façon d’y inscrire que l’on est à mobilité réduite. Or, en plus d’avoir une santé précaire et de devoir attendre de longues années, lorsqu’on nous appelle enfin, si la clinique qu’on nous propose n’est pas accessible, on retourne alors dans la liste d’attente… meilleure chance la prochaine fois!»

Pour sa part, Sarah Limoges, organisatrice communautaire pour MÉMO-Qc, souligne  que «lorsqu’on nous attribue une clinique dans laquelle on peut entrer avec notre fauteuil roulant, celle-ci ne sera pas nécessairement équipée pour nous offrir des services de santé complets. La table d’examen n’est pas ajustable en hauteur, il n’y a pas de lève-personne, il n’y a pas une toilette accessible. C’est à cause de ce manque d’accessibilité qu’une femme comme moi ne peut avoir accès à un gynécologue, par exemple».

Les représentants d’organismes et leurs membres présents s’attendent ainsi à ce que le gouvernement prenne des moyens concrets et rapides pour que les personnes ayant une déficience motrice puissent recevoir au même titre que les autres citoyens des soins de santé qui répondent à leurs besoins et ce, dans un délai raisonnable.

-30-

SOURCE : Moelle épinière et motricité Québec

Renseignements : Sarah Limoges, Téléphone : 514 341-7272, poste 235 ou au 514-424-6735

Courriel slimoges@moelleepiniere.com

 

MÉMO-Qc se réjouit de la décision de la Ville de Montréal de doubler les contraventions pour stationnement ou immobilisation dans une zone réservée aux personnes handicapées

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, 23 mars 2018 /CNW Telbec/ – Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc) se réjouit de la décision de la Ville de Montréal de doubler les contraventions pour stationnement ou immobilisation dans une zone réservée aux personnes handicapées. Les amendes passeront ainsi de 149$ à 300$.

MÉMO-Qc souhaite aussi que le conseil municipal se prononce unanimement sur cet aspect de la décision de l’administration Plante afin d’envoyer ainsi un message clair à la population sur l’importance de respecter ces espaces réservés aux personnes en situation de handicap. MÉMO-Qc demande également aux autres municipalités du Québec de faire preuve de leadership et d’emboiter le pas à la Ville de Montréal pour adopter, elles aussi, des mesures favorisant un plus grand respect du stationnement réservé.

Revendiquant depuis longtemps des mesures favorisant un plus grand respect du stationnement réservé, MÉMO-QC rappelle que pour l’ensemble des personnes à mobilité réduite ayant un véhicule personnel, les places de stationnement réservées aux détenteurs de vignettes pour personnes handicapées sont un réel outil d’inclusion sociale. Celles-ci permettent de pallier un manque de sécurité et un accès difficile, notamment en raison d’une architecture mal adaptée ou de mauvaises conditions météorologiques. De plus, pour les usagers utilisant une aide à la mobilité, elles permettent d’assurer un espace de manœuvre minimal pour entrer et sortir du véhicule

De plus, comme le nombre de places de stationnement réservé tend à stagner, en dépit de la croissance du parc automobile, cela a pour effet de créer une pénurie. Ainsi, en raison de ce manque d’espace réservé et de leur occupation par des automobilistes fautifs, les utilisateurs en règle de ces espaces de stationnement ne réussissent souvent pas à y accéder.

30-

SOURCE  : Moelle épinière et motricité Québec

Renseignements : Dominic Dagenais, Téléphone : 514 341-7272, poste 229

Courriel ddagenais@moelleepiniere.com

 

 

Un deuxième programme d’aide financière pour les personnes lésées médullaires

COMMUNIQUÉ

Montréal, 25 janvier 2018 – C’est avec plaisir que la Fondation Moelle épinière et motricité Québec annonce la mise sur pied du Fonds 33. Mis en place grâce à une collaboration entre la Fondation MÉMO-Qc et la Fondation 33, le Fonds 33 est un soutien financier visant à améliorer la qualité de vie des personnes ayant une lésion médullaire.

Walter Zelaya, directeur général de MÉMO-Qc, remercie Maxime Girard, directeur général de la Fondation 33, pour la concrétisation de ce partenariat d’une valeur de 75 000$ sur trois ans permettant de soutenir financièrement des personnes atteintes d’une lésion médullaire qui vivent une précarité financière. Rappelons que ce fonds est le second programme d’aide financière lancé par la Fondation MÉMO-Qc depuis l’automne. Le premier programme permet de soutenir la clientèle atteinte d’une lésion médullaire jusqu’à un montant de 1000 $ et les demandes peuvent être soumises tout au long de l’année. Le Fonds 33, quant à lui, est une aide financière plus importante pouvant aller jusqu’à 5 000 $.

Le fonds vise à favoriser l’amélioration de la qualité de vie, l’autonomie, l’intégration sociale, donner du répit à la personne concernée et à son entourage et permettre l’accès à des services ou soins qui ne sont pas couverts ou qui ne sont pas accessibles pour plusieurs raisons.

Le Fonds 33 permettra de soutenir les membres de MÉMO-Qc dans leurs besoins en santé, en services sociaux, en loisirs et en éducation. Le soutien financier peut notamment aider à défrayer les coûts liés à l’adaptation d’un domicile, à l’achat d’équipement spécialisé, à l’accès à une ressource ou à un spécialiste de la santé, à l’achat de billets pour des activités culturelles ou sportives, à un voyage pour un aidant naturel ou un préposé ou à des frais de formation.

Toute demande doit être complétée entre le 1er et le 28 février 2018. Les demandes seront analysées durant le mois de mars et une réponse écrite sera donnée aux demandeurs au cours du mois d’avril.

Pour connaître les critères d’admissibilité et accéder au formulaire du Fonds 33, consultez notre page  https://www.moelleepiniere.com/fonds-33. Pour plus de renseignements sur le Fonds 33, veuillez contacter Rita Hanitramalala au 514 341-7272 poste 227, au 1 877 341-7272 poste 227, ou par courriel à fondation@moelleepiniere.com. Pour en connaître davantage sur la Fondation 33, consultez son site web https://www.fondation33.com.
-30-

Source :
Dominic Dagenais, agent de communication
514 341-7272 poste 229
ddagenais@moelleepiniere.com

 

 

MÉMO-Qc félicite Mme Valérie Plante et souhaite qu’elle passe rapidement à l’action en ce qui concerne la mobilité et l’accès à l’habitation des personnes en situation de handicap

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL, le 6 nov. 2017 /CNW Telbec/ – Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc) tient à féliciter chaleureusement Projet Montréal et Madame Valérie Plante pour leur élection et ainsi que tous les maires et mairesses d’arrondissements qui ont été élus. Du même souffle, l’organisme invite la nouvelle mairesse et son équipe à travailler ensemble afin de résoudre d’importants problèmes qui touchent les personnes handicapées notamment, celles à mobilité réduite.

En effet, MÉMO-Qc salue les divers engagements pris lors de la campagne électorale de Projet Montréal, notamment en ce qui concerne la mobilité citoyenne. Pour Walter Zelaya, directeur général de MÉMO-Qc, « il est très positif que la mairesse de Montréal désire améliorer la mobilité des citoyens ainsi que leur sécurité routière. Dans cette harmonisation, nous désirons rappeler qu’il est important d’y inclure les personnes handicapées qui utilisent, entres autres, des fauteuils roulants manuels ou motorisés ».

MÉMO-Qc a l’intention d’attirer l’attention de la nouvelle administration de la ville sur des questions qui touchent directement les personnes à mobilité réduite tels le déneigement des rues et trottoirs, l’accès aux transports collectifs, le service de transport adapté, la sécurité sur les trottoirs et les pistes cyclables des personnes en fauteuil roulant, la gestion et le respect des places de stationnement réservées aux personnes handicapées.

Pour sa part, Sarah Limoges, organisatrice communautaire en défense des droits pour MÉMO-Qc, déclare que « nous comptons suivre de très près les prochaines réalisations de Projet Montréal. Ayant dans leur programme électoral des engagements sur l’accessibilité des stations de métro ainsi que sur le déneigement prioritaire pour les personnes à mobilité réduite, nous sommes sûrs qu’en travaillant ensemble, nous parviendrons à faire de Montréal une ville plus inclusive ».

Sur une autre grande priorité de la nouvelle mairesse de Montréal, nous voulons veiller à ce qu’un pourcentage du logement abordable soit aussi accessible aux personnes avec un handicap moteur. Il faut comprendre que si pour les Montréalais le logement abordable est un enjeu important, il l’est d’autant plus pour les personnes en situation de handicap, alors qu’il y a une réelle pénurie de logements accessibles.

MÉMO-Qc suivra de près les initiatives mises de l’avant par la nouvelle administration municipale ainsi que par les diverses mairies d’arrondissement et espère que les engagements pris par les différents élus en faveur de la mobilité et de l’inclusion sociale des personnes handicapées se réaliseront.

Moelle épinière et motricité Québec – anciennement l’Association des paraplégiques du Québec – est un organisme à but non lucratif qui existe depuis 1946. Sa mission est de favoriser l’autonomie et améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap. L’organisme intervient pour faciliter l’intégration sociale des personnes ayant une lésion à la moelle épinière, faire la promotion de leurs droits et soutenir la recherche. Elle vise également le développement de l’employabilité des personnes ayant des limitations physiques et neurologiques.

Source :
Dominic Dagenais, agent de communication
514 341-7272 poste 229
ddagenais@moelleepiniere.com

 

Nouveau programme d’aide aux personnes atteintes d’une lésion médullaire

Montréal, 18 octobre 2017 – C’est avec plaisir que la Fondation Moelle épinière et motricité Québec annonce la mise sur pied du Programme de soutien à la clientèle atteinte d’une lésion médullaire, lequel vise à venir en aide aux membres de MÉMO-Qc atteints d’une lésion médullaire et à leur famille.

En effet, ce programme s’adresse aux personnes ayant de la difficulté à combler un besoin important et non récurrent, lequel n’est pas couvert par les agents payeurs ou les institutions gouvernementales ou encore ne l’est que partiellement. L’aide apporté par la Fondation peut atteindre jusqu’à 1 000 $. Chaque demande sera traitée confidentiellement.

La direction et le conseil d’administration de MÉMO-Qc veulent ainsi, par l’entremise de sa fondation, soutenir de manière ponctuelle et concrète les personnes qui dans le contexte actuel doivent composer avec des situations difficiles sur le plan financier en raison de leur condition de personnes vivant avec une lésion à la moelle épinière.

Pour connaître les critères d’admissibilité et accéder au formulaire de demande de soutien, consultez notre page  https://www.moelleepiniere.com/programme-de-soutien . Pour  Plus de renseignements, veuillez contacter Rita Hanitramalala au 514 341-7272 poste 227, au 1 877 341-7272 poste 227, ou par courriel à fondation@moelleepiniere.com .

-30-

 

Source :
Dominic Dagenais, agent de communication
514 341-7272 poste 229
ddagenais@moelleepiniere.com

 

MÉMO-Qc accueille favorablement l’avis de la CDPDJ et presse le gouvernement d’abolir les pénalités discriminatoires imposées aux personnes handicapées

Montréal, le 5 mai 2017 — Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc) salue l’avis publié par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) concernant les pénalités à la rente de retraite des personnes handicapées ayant reçu des prestations d’invalidité. MÉMO-Qc enjoint le gouvernement du Québec à
abolir le plus rapidement possible ces pénalités discriminatoires qui contreviennent à la Charte des droits et libertés de la personne.

« Les dispositions actuelles de la loi du régime de retraite du Québec appauvrissent, précarisent et discriminent des personnes handicapées qui, compte tenu de leur état, sont déjà vulnérables », souligne Walter Zelaya, directeur général de MÉMO-Qc. Selon lui, il est impératif que le gouvernement du Québec donne suite très rapidement à la recommandation de la CDPDJ et procède aux modifications législatives appropriées.

Des témoignages recueillis par MÉMO-Qc ont permis de constater à quel point cette mesure a des impacts négatifs sur la santé, les finances et le moral de personnes concernées. « Ceux qui subissent les pénalités n’ont pas choisi d’arrêter de travailler et de prendre une retraite anticipée. Il s’agit de personnes avec des incapacités graves et prolongées qui, dans de nombreux cas, n’ont tout simplement pas les moyens de combler le manque à gagner », explique Walter Zelaya.

Marie-Blanche Rémillard, présidente du conseil d’administration de l’organisme, considère en outre que l’élimination de la pénalité doit inclure les personnes recevant actuellement une rente réduite à la suite de la pénalité. « Les cotisants ayant déjà été victimes de la pénalité doivent obtenir un remboursement rétroactif des pertes encourues », précise-t-elle.

En vertu de l’article 120.2 de la loi du régime de retraite du Québec, le montant mensuel initial de la rente de retraite d’un cotisant est réduit de 0,5 % pour chaque mois pour lequel il a eu droit, entre 60 et 65 ans, à une rente d’invalidité en vertu de la présente loi ou d’un régime équivalent. Cette disposition impose donc une pénalité de 6 % par année (30 % sur 5 ans, applicable à 65 ans) pour les personnes concernées. Cela s’applique aux individus devenus invalides après le 1er janvier 1999. Cette pénalité augmentera graduellement pour atteindre 38 % en 2018. Ainsi, ces personnes voient leurs prestations de retraite réduites de la même façon que si elles avaient pris une retraite anticipée.

C’est en 2014 que l’organisme avait demandé à la Commission de se prononcer sur la pénalité en question afin de vérifier la conformité de la mesure aux dispositions de la Charte.

L’Avis concernant la pénalité à la rente de retraite du régime des rentes du Québec que subissent les personnes qui reçoivent une rente d’invalidité en vertu du même régime publié par la CDPDJ est disponible à www.cdpdj.qc.ca/Publications/avis_RRQ.pdf.

Moelle épinière et motricité Québec est un organisme à but non lucratif qui existe depuis 1946. Sa mission est de favoriser l’autonomie et améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap. L’organisme intervient pour faciliter l’intégration sociale des personnes ayant une lésion à la moelle épinière, faire la promotion de leurs
droits et soutenir la recherche. Elle vise également le développement de l’employabilité des personnes ayant des limitations physiques et neurologiques.

Source :
Amélie Tremblay, agente de communication, MÉMO-Qc.

atremblay@moelleepiniere.com

Renseignements :
Walter Zelaya, directeur général, MÉMO-Qc. Tél. : 1 877 341-7272, poste 220,

wzelaya@moelleepiniere.com

 

Les personnes handicapées se sont mobilisées pour que l’injuste pénalité de la rente d’invalidité soit enlevée


Montréal, le 8 février 2017 – Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc) est très satisfait de la récente mobilisation d’organismes et des personnes en situation de handicap qui, lors de dernières consultations de la Commission des finances publiques (CFP) sur le régime de retraite, ont demandé que la pénalité imposée aux bénéficiaires de la rente d’invalidité soit enlevée. En effet, sur les quelque 120 mémoires déposés dans le cadre des auditions qui se sont tenues du 13 au 17 janvier dernier, près de 70 % d’entre eux dénonçaient la discrimination vécue par les bénéficiaires de la rente d’invalidité et demandaient au gouvernement de refaire ses devoirs.

Cette mobilisation démontre clairement que cet enjeu est une préoccupation incontournable de la population, particulièrement pour le milieu de personnes handicapées, et ce, malgré qu’il ait été délibérément écarté des sujets couverts par la CFP en dépit des nombreuses représentations menées par MÉMO-Qc dans les dernières années.

Rappelons-nous que cette consultation devait initialement se tenir en 2015 et avait été, depuis, repoussée à plusieurs reprises. Elle a finalement été lancée presque en cachette, le 21 décembre 2016, en plein congé des fêtes sans annonce ni couverture médiatique, sans officiel appel à mémoire et avec des délais extrêmement courts. Qui plus est, seuls deux organismes de personnes handicapées ont été invités aux auditions, dont un qui a dû se désister faute de temps pour se préparer.

En effet, 84 mémoires déposés, dont 67 provenant de citoyens, dénonçaient l’iniquité d’une pénalité appliquée par Retraite Québec aux bénéficiaires de la rente d’invalidité ayant continué de recevoir cette dernière entre 60 et 65 ans. Concrètement, ces derniers verront leur rente de retraite amputée de 30 % (36 % en 2018), et ce pour le restant de leur vie. MÉMO-Qc appelle le ministre des finances à tenir compte de toutes ces voix et à s’assurer que cette mesure qui appauvrit des personnes vulnérables soit corrigée rapidement.

Par ailleurs, MÉMO-Qc demande au ministre Carlos J. Leitão de tenir parole concernant ses déclarations en auditions publiques à l’effet que la consultation de janvier 2017 ne constituait que le début des démarches et qu’une consultation plus large qui permettra à l’ensemble de la population d’être entendu se poursuivrait dans les mois à venir.

Le bilan des travaux menés par MÉMO-Qc dans ce dossier depuis 2012 est disponible
ici : http://www.moelleepiniere.com/?p=7903.

MÉMO-Qc est un organisme à but non lucratif qui existe depuis 1946. Sa mission est de favoriser l’autonomie et améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap. L’organisme intervient pour faciliter l’intégration sociale des personnes ayant une lésion à la moelle épinière, faire la promotion de leurs droits et soutenir la recherche. Elle vise également le développement de l’employabilité des personnes ayant des limitations physiques et neurologiques.

Contactez Nicolas Messier pour obtenir une copie de l’avis intitulé Régime des rentes du Québec et personnes handicapées : Quand la retraite rime avec discrimination.

Source :
Amélie Tremblay, agente de communication, MÉMO-Qc. Tél. : 1 877 341-7272,

poste 229

Renseignements :
Nicolas Messier, conseiller principal en intégration – volet défense des droits,

MÉMO-Qc. Tél. : 1 877 341-7272, poste 235, nmessier@moelleepinière.com
Walter Zelaya, directeur général, MÉMO-Qc. Tél. : 1 877 341-7272, poste 220,
wzelaya@moelleepiniere.com
MÉMO-Qc dénonce la consultation « bâillon » de la Commission des finances publiques (CFP)


Montréal, le 16 janvier 2017 – Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc) dénonce le processus de consultation de la Commission des finances publiques. L’organisme demande au ministre Leitão de prolonger les auditions de la Commission se tenant du 17 au 19 janvier et de permettre aux groupes concernés de s’y exprimer

en audition.

En effet, cette démarche majeure était très attendue par MÉMO-Qc qui mène depuis 2012 des représentations auprès de diverses instances dans le but de démontrer l’iniquité d’une modification du régime de retraite du Québec (RRQ) appliquée par Retraite Québec. Cette modification touche les bénéficiaires de la rente d’invalidité (RI) ayant moins de 65 ans et vivant avec une limitation attestée par l’équipe d’évaluation médicale de la RRQ après le 1er janvier 1999. Lors de chaque représentation de MÉMO-Qc auprès des instances gouvernementales, on lui a répondu qu’il fallait attendre les consultations publiques afin de faire valoir la position de l’organisme, laquelle est largement partagée par le milieu des personnes handicapées.

Cette consultation devait initialement se tenir en 2015 et a été, depuis, repoussée à plusieurs reprises. Elle a finalement été lancée presque en cachette, le 21 décembre 2016, en plein congé des fêtes sans annonce ni couverture médiatique, sans officiel appel à mémoire et avec des délais extrêmement courts ne permettant pas la mobilisation citoyenne. Qui plus est, seuls les groupes invités le jour même du lancement seront entendus en auditions publiques.

« Dans sa forme actuelle, cette consultation particulière est anti-démocratique et ne permet pas à la population de s’exprimer pleinement sur ces importants enjeux qui auront un impact majeur sur l’ensemble de la société québécoise! » s’indigne Walter Zelaya, directeur général de MÉMO-Qc.

Il va sans dire que MÉMO-Qc est très déçu de ne pas avoir été invité compte tenu de l’ensemble des représentations déjà menées dans ce dossier alors qu’il a transmis, en 2016, aux instances gouvernementales concernées un avis étoffé sur la question du RRI, RRQ et des personnes handicapées et qu’il a fait de nombreuses interventions sur le sujet au cours des dernières années.

Si l’iniquité dans la RRQ n’est pas corrigée, ce sont des milliers de Québécoises et de Québécois vivant d’une rente d’invalidité qui seront appauvris de façon éhontée. À 65 ans, ces personnes verront leurs prestations amputées de 30 % et de 36 % à partir de 2018. Des gens vivant souvent déjà dans une situation précaire se verront donc encore
plus vulnérabilisés. Cette situation préoccupe profondément MÉMO-Qc.

MÉMO-Qc demande donc au ministre Leitão, par souci démocratique, de prolonger la durée des auditions publiques dans un délai raisonnable afin que les organismes intéressés puissent se préparer et d’élargir les invitations pour permettre à plus de groupes d’exprimer leurs positions sur les enjeux touchés par la démarche en cours.

MÉMO-Qc est un organisme à but non lucratif qui existe depuis 1946. Sa mission est de favoriser l’autonomie et améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap. L’organisme intervient pour faciliter l’intégration sociale des personnes ayant une lésion à la moelle épinière, faire la promotion de leurs droits et soutenir la recherche. Elle vise également le développement de l’employabilité des personnes ayant des limitations physiques et neurologiques.

Contactez Nicolas Messier pour obtenir une copie de l’avis intitulé Régime des rentes du Québec et personnes handicapées : Quand la retraite rime avec discrimination.

Source :
Amélie Tremblay, agente de communication, MÉMO-Qc. Tél. : 1 877 341-7272,

poste 229

Renseignements :
Nicolas Messier, conseiller principal en intégration – volet défense des droits,

MÉMO-Qc. Tél. : 1 877 341-7272, poste 235

Walter Zelaya, directeur général, MÉMO-Qc. Tél. : 1 877 341-7272, poste 220

 

JOURNÉES QUÉBÉCOISES DES LÉSIONS MÉDULLAIRE

Retrouver le détail de la programmation ici

Retrouver l’ensemble des détails de nos activités ici

Du 10 au 22 septembre 2016

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

On célèbre la vitalité des personnes handicapées aux Journées québécoises des lésions médullaires 2016
Montréal, le mercredi 24 août 2016 – Moelle épinière et motricité Québec (MÉMO-Qc) est heureuse d’annoncer le retour des Journées québécoises des lésions médullaires (JQLM) du 10 au 22 septembre 2016. Présentée par la Fondation Martin Matte, la deuxième édition de cet événement se déroulera sous le thème « Autonomie en déploiement ».
« Avec le thème de cette année, nous souhaitons célébrer le dynamisme et la détermination dont font preuve les personnes vivant avec une lésion à la moelle épinière pour réinventer leur vie et la vivre à plein, ce qui fait d’elles une inspiration pour toute la société », de dire Walter Zelaya, directeur général de MÉMO-Qc. « Nous sommes de plus heureux de présenter une deuxième Soirée sur roues le 21 septembre à Montréal, un événement festif qui a connu un vif succès l’an dernier, en sensibilisant de façon ludique les gens à la réalité des personnes vivant en fauteuil roulant. »
Outre la Soirée sur roues, parrainée par Domilia, la programmation des JQLM 2016 comprend aussi des activités au Saguenay, à Québec, à Blainville et dans la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie ainsi qu’une série de trois webconférences, soit une sur la prévention des plaies, une sur les chiens d’assistance à la mobilité et une sur l’intégrité des bras, qui seront mises en ligne les 12, 19 et 22 septembre respectivement. Lancées en 2015, les JQLM ont pour but de favoriser l’intégration des personnes vivant avec un handicap en démontrant leur capacité à mener des vies actives riches en accomplissements. Pour plus de détails, visitez moelleepiniere.com.
À propos de Moelle épinière et motricité Québec
MÉMO-Qc est un organisme à but non lucratif dont la mission est de favoriser l’autonomie des personnes vivant avec une lésion médullaire et, plus globalement, avec un handicap. Pour améliorer leur qualité de vie, l’organisme intervient dans quatre champs d’activités : l’intégration sociale, l’employabilité, la défense des droits et intérêts collectifs et le soutien à la recherche.
– 30 –
Source

Moelle épinière et motricité Québec
Renseignements
Karine Laplante
Directrice administrative et
adjointe à la direction générale
klaplante@moelleepiniere.com
514-341-7272, poste 225

Chaque année, MEMO-Qc diffuse plusieurs communiqués de presse pour sensibiliser la population à différents sujets, interpeler les décideurs, annoncer nos grands événements et mettre de l’avant les sujets qui revêtent une grande importance pour l’organisme. Parmi ces sujets, mentionnons les campagnes de sensibilisation liées aux risques du plongeon et aux places de stationnement réservées, mais aussi des réactions face à des décisions concernant directement nos membres, par exemple par rapport à la politique de remboursement des frais de déplacement par la SAAQ.

Pour consulter nos communiqués relatifs à la campagne de prévention des accidents de plongeon, cliquez ici.

Pour consulter nos communiqués relatifs à la campagne pour le respect des places de stationnement réservées, cliquez ici.

Vous pouvez également consulter les mémoires déposés par MÉMO-Qc auprès de diverses instances, en cliquant ici.

2 thoughts on “Communiqués de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.