Association

 

L’Association des Paraplégiques du Québec

Après la Deuxième Guerre mondiale, des anciens combattants fondent l’Association canadienne des paraplégiques. En 1946, une section québécoise de cet organisme voit le jour. La première grande préoccupation de celle-ci a été de développer des traitements et des protocoles de soins pour maintenir ses membres en santé. Grâce au travail acharné du Dr Gustave Gingras, fondateur de la section québécoise de l’ACP, cette volonté se traduit par la création de l’Institut de réadaptation de Montréal (IRM) en 1949. Dans les années 60, l’intervention auprès de tétraplégiques s’impose comme un nouveau défi que l’Association relève avec succès. En 1978, la division québécoise de l’ACP devient l’Association des paraplégiques du Québec.

Parallèlement à ces priorités, l’Association se consacre, dès ses débuts, à la réintégration sociale et professionnelle des personnes blessées médullaires. Elle vise leur retour à la vie active. Un service de soutien offert par des pairs est donc mis à leur disposition tout au long de leur démarche de réadaptation et d’intégration. L’Association travaille aussi à la promotion des intérêts de ses membres et à la diffusion d’informations pertinentes dans ce domaine. Elle offre également les conseils d’un centre spécialisé de ressources humaines appelé Mode d’emploi, fondé en 1972. Ce dernier permet non seulement aux personnes blessées médullaires, mais à un grand nombre de personnes ayant des limitations fonctionnelles physiques ou neurologiques, de retourner aux études ou de réintégrer le marché du travail.

Outre le travail individuel avec les membres, afin de les aider à atteindre leurs objectifs d’intégration sociale et d’autonomie, l’APQ a été l’instigatrice ou encore a collaboré à la création de plusieurs programmes gouvernementaux, de projets novateurs et de campagnes de sensibilisation et de promotion. Pour ne donner que quelques exemples, l’APQ a contribué à la création de l’Institut de réadaptation de Montréal (IRM) en 1949. Dans les années 60 et 70, elle a participé à la création des programmes d’insertion à l’emploi pour les personnes handicapées. Au cours des années 80, elle organisé d’importantes campagnes de sensibilisation et de promotion des droits des personnes handicapées. De plus, dans les années 90, elle a été l’instigatrice de la création des centres d’expertise pour les blessés médullaires. Elle a aussi contribué à la mise sur pied d’autres organismes communautaires, dont Viomax et l’Association québécoise des sports en fauteuil roulant (AQSFR).

En 2010, l’APQ unit ses forces avec la Fondation pour la recherche sur la moelle épinière et devient Moelle épinière et motricité Québec (MEMO-Qc). Outre le travail dans les champs de l’intégration sociale et professionnelle, de la promotion des droits et de la sensibilisation, l’organisme intervient aussi désormais dans le soutien à la recherche scientifique.

Actuellement, MEMO-Qc compte plusieurs centaines de membres. Par sa mission, elle vise à améliorer tous les aspects de la vie des personnes blessées médullaires et elle milite pour que leur autonomie ainsi que leur participation aux diverses strates de la vie sociale et économique deviennent un fait accompli. Aujourd’hui, il est permis aux personnes vivant avec une blessure médullaire d’envisager l’avenir avec optimisme.

 

 

 

Moelle épinière et motricité Québec, anciennement Association des paraplégiques du Québec / Fondation pour la recherche sur la moelle épinière, est un organisme à but non lucratif. Notre mission est de favoriser l’autonomie des personnes blessées médullaires, mais aussi plus globalement de tous les Québécoises et les Québécois vivant avec un handicap. Pour améliorer la qualité de vie de toutes ces personnes, MEMO-Qc intervient dans quatre champs d’activités : l’intégration sociale, l’employabilité, la défense des droits et intérêts collectifs ainsi que le soutien à la recherche.

Intégration sociale

Notre service d’intégration répond aux besoins des blessés médullaires de tout le Québec en assurant une présence continue à l’IRDPQ, à l’IRGLM et au CRLB. De manière ponctuelle, nous assurons une présence dans les autres centres de réadaptation physique ainsi que dans les hôpitaux faisant partie des centres d’expertise pour les blessés médullaires. MEMO-Qc offre différents services qui permettent aux personnes concernées de mieux vivre la réadaptation et l’intégration sociale à la suite d’une blessure médullaire, et ce, en complémentarité avec les établissements du continuum de services de l’Est et de l’Ouest du Québec. De plus, nos conseillers en intégration, qui sont eux-mêmes blessés médullaires et peuvent ainsi faire profiter à leurs pairs de leurs expériences et acquis, peuvent soutenir, accompagner et informer nos membres tout au long de leur vie, selon le besoin.

Employabilité

Notre service d’employabilité accompagne des personnes ayant des limitations physiques ou neurologiques dans leur processus de recherche d’emploi ou de retour aux études. L’objectif premier de nos conseillers est d’amener les personnes à développer de l’autonomie dans leurs démarches, de promouvoir leur intégration sociale et, surtout de favoriser leur maintien en emploi.

Défense des droits et intérêts collectifs

MEMO-Qc s’occupe de sensibiliser le public, les décideurs politiques et les employeurs à la condition du blessé médullaire et des personnes vivant avec un handicap. Nos conseillers peuvent également accompagner sur le plan individuel des membres dont les droits ne sont pas respectés. De surcroît, la prévention des blessures médullaires est une de nos grandes préoccupations.

Soutien à la recherche

MEMO-Qc a aussi pour mission d’amasser des fonds pour appuyer des projets lui permettant de relever des défis dans trois axes précis :
• la guérison des blessures médullaires;
• l’amélioration de la qualité de vie des blessés médullaires;
• la prévention des blessures médullaires.

Ce que vous trouverez dans la section Qui sommes-nous

En 2010, l’Association des paraplégiques du Québec (APQ) unit ses forces avec la Fondation pour la recherche sur la moelle épinière (FReMÉ) et devient Moelle épinière et motricité Québec (MEMO-Qc). Dans les sections Association et Fondation, vous pourrez en apprendre davantage sur leur riche histoire et leurs missions complémentaires.

Notre organisme ne pourrait soutenir les personnes vivant avec une blessure médullaire sans la généreuse participation de son Conseil d’administration et de son Parrain. De même les membres de l’Équipe de travail et les Bénévoles travaillent sans relâche pour favoriser l’autonomie des personnes blessées médullaires ou vivant avec d’autres limitations.