Le gel des contrats d’intégration au travail: un impact réel sur les personnes vivant avec un handicap

Depuis l’été dernier, le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec a effectué un gel des contrats d’intégration au travail (CIT). Cette mesure visant à aider l’intégration en emploi des personnes vivant avec un handicap permettait à de nombreuses personnes de trouver un travail. Les employeurs qui acceptaient d’engager ces personnes recevaient un montant du gouvernement permettant de compenser le manque de rendement causé par le handicap. Des personnes qualifiées, mais limitées d’une quelconque façon par leur handicap, pouvaient alors avoir accès à l’emploi et étaient ainsi actives professionnellement et, de ce fait, socialement. Or, le programme de CIT a été gelé à la fin du mois de juin 2014. Ce gel inacceptable a déjà fait couler de l’encre dans les médias. Vous pouvez lire le texte d’Isabelle Paré et Sarah R. Champagne du Devoir en cliquant ici et celui de Camille Laurin-Desjardins du Journal de Montréal en cliquant ici. Québec Solidaire a aussi publié un communiqué de presse sur son site Internet que vous pouvez lire ici et la députée Françoise David a mis en ligne une pétition pour contrer les coupures que vous pouvez lire et signer ici. MÉMO-Qc espère que le gouvernement se rétractera rapidement puisque ce gel condamne plusieurs personnes vivant avec un handicap et étant aptes à l’emploi à demeurer sans travail. Cette mesure à de lourds impacts qui pourraient être évités. Nous espérons que le gouvernement agira rapidement sur ce dossier important.

One thought on “Le gel des contrats d’intégration au travail: un impact réel sur les personnes vivant avec un handicap

Les commentaires sont fermés